1er jeudi du mois d’octobre « Construisons une charte pour notre atelier »

1er jeudi du mois d’octobre « Construisons une charte pour notre atelier »

Jeudi 6 octobre à 18h au local de l’asso.

Et si nous construisions ensemble une charte pour notre atelier vélo d’autoréparation.

Venez réfléchir avec nous et alimenter ce projet pour que l’atelier soit un lieu de partage et d’apprentissage ou chacun-e puisse trouver sa place.

L’asso offre l’apéro pour se retrouver ce jeudi 6 octobre.

 

La publication a un commentaire

  1. Stéphane

    Bonjour à tous,
    Une Charte, c’est bien, mais c’est souvent qu’un bout de papier qu’on lit en diagonale (quand on les lit vraiment!), qu’on signe comme les 5 pages de « conditions particulières » d’un contrat d’assurance ou d’un site internet, et qu’on oublie au fur et à mesure du temps qui passe !

    De plus, comme l’avait dit Mme Eva Joly, la magistrate franco-norvégienne, devenue femme politique écologiste en France et députée européenne, au sujet des multinationales qui arborent fièrement leur « Charte d’éthique » comme preuve solennelle de ses valeurs et ses bonnes pratiques commerciales: « Toutes les grosses multinationales ont une charte d’éthique mais qui ne sert souvent qu’à faire croire à leur engagement pour le respect d’une cause telle que l’écologie ! » …

    Certes, un atelier d’autoréparation n’est pas une multinationale (pas encore !), mais une charte reste un écrit qu’on signe au début et puis qu’on oublie. Il faudrait mettre en place un acte symbolique et régulier, qui engage davantage au respect du projet et du « lieu de partage et d’apprentissage où chacun-e pourra trouver sa place ».

Les commentaires sont fermés.